Le secteur du transport au service de l’environnement

Le secteur du transport au service de l’environnement

Tour d’horizon des moyens de transport respectueux de l’environnement en voyage

Le mode de déplacement ne figure pas sur la liste des priorités durant les vacances. Or, ils font partie des éléments qui contribuent le plus à la dégradation de l’écosystème. Dans une ville touristique, l’augmentation des mouvements en haute saison constitue une catastrophe environnementale à répétition. Il est nécessaire de trouver un moyen de réduire ce genre de consommation énergétique. 

Minimiser les impacts écologiques des déplacements pour les longs trajets

Trajet en hélicoptère comme un transport respectueux

Partir en vacances signifie forcément se déplacer. Dans certains cas, voyager en avion est inévitable. Cependant, dès le départ, prendre des vols directs réduit les émissions de gaz par aéroplane. En fait, ces appareils polluent le plus au décollage et à l’atterrissage. Les escales, donc, multiplient par deux ces actions néfastes. Par ailleurs, certains sites reçoivent de l’argent, qu’ils utilisent pour compenser les émissions de gaz des voyageurs. Pour cela, ils réalisent des gestes verts comme le reboisement par exemple. Cette solution n’en est pas vraiment une. Donner de l’argent à ces sites n’annule pas les actions dommageables commises. Il ne s’agit que d’un effort pour amortir le choc. Cela ne doit donc pas devenir une habitude.

 Mais tant que cela reste possible, il vaut mieux privilégier les autres moyens de transport. Le train permet de parcourir une distance assez raisonnable, sans trouer la couche d’ozone. De même que la pratique du covoiturage. Ce système aide à amoindrir le nombre de véhicules personnels circulant sur une même route. Des sites très fiables organisent ces déplacements, et les sécurisent. 

Se déplacer de façon responsable à l’intérieur d’un pays inconnu

Dans une ville nouvelle, se déplacer à pied semble dangereux. Pourtant, c’est le meilleur moyen de se vite se repérer. En outre, flâner fait découvrir des endroits insoupçonnés, et souvent, inconnus de la masse touristique. En tant que voyageur, marcher donne l’occasion de réellement profiter des visites. Sinon, le vélo représente une alternative sportive et amusante. Les deux-roues se trouvent en libre-service dans de plus en plus de grandes villes. Afin d’en savoir plus sur le mode de déplacement écologique, plus d’articles se lisent sur ce site. Se déplacer en transports en commun représente une expérience intéressante dans une contrée inconnue. L’autocar en particulier est une solution très écologique. Sa consommation reste moindre, tout comme le rejet de dioxyde de carbone. Tous ces modes de déplacement favorisent le contact avec les locaux. Le touriste s’intègre à leur quotidien, et les comprend mieux. 

Vers l’utilisation fréquente de générateurs d’énergie autre que les fossiles

L’énergie fossile couramment utilisée tend à laisser la place à d’autres sources d’énergie. Le principal souci, avec les hydrocarbures, concerne leur émission de CO2. Ce dernier étouffe, littéralement, notre planète. En outre, elles ne se renouvellent pas. Un jour ou l’autre, il n’y en aura plus. Il est dans l’intérêt de tous de leur trouver des remplaçants.

 La voiture électrique ou au moins hybride gagne du terrain. Sa célébrité se trouve accrue par les facilités de paiement mises en place par les gouvernements. Les jeunes ont eu le bon sens de ne jamais abandonner le skate ou les rollers. Le segway ou gyropode en est la version pour adulte. Il s’agit d’une plateforme électrique, qui peut transporter une personne à la fois. Son mode de fonctionnement se rapproche de celui de la marche à pied. En effet, pour avancer, il faut se pencher en avant, et l’inverse pour reculer. Les bateaux électriques gagnent en popularité afin de rallier les villes maritimes. En Grande-Bretagne, un bus marchant au biométhane a vu le jour. En termes plus clairs, il fonctionne grâce aux déjections humaines fermentées, aux restes d’aliments et aux eaux usées.  

Le MaaS - la solution pour la mobilité de demain​

Application MaaS sur mobile

 

Pour conclure, nous constatons donc que de nombreuses sociétés dans le milieu du transport s’activent afin de réduire leur impact environnemental notamment grâce aux innovations technologiques mais aussi sociales telles que le covoiturage. Chez Shipotsu, nous avons pour mission de promouvoir l’univers du Maas.

Sur notre plateforme de mobilité multimodale et bientôt intermodale, les voyageurs ont à disposition plusieurs services de transport comme du VTC, taxi, transport de bagages, moto-taxi, de l’auto-partage, etc…

Sur une seule et unique plateforme les voyageurs peuvent planifier, comparer et de réserver leur service de mobilité selon leurs besoins. Enfin, bientôt la possibilité de combiner plusieurs solutions de mobilité pour avoir un service Porte-à-Porte.

Tour d’horizon des moyens de transport respectueux de l’environnement en voyage

Le mode de déplacement ne figure pas sur la liste des priorités durant les vacances. Or, ils font partie des éléments qui contribuent le plus à la dégradation de l’écosystème. Dans une ville touristique, l’augmentation des mouvements en haute saison constitue une catastrophe environnementale à répétition. Il est nécessaire de trouver un moyen de réduire ce genre de consommation énergétique. 

Minimiser les impacts écologiques des déplacements pour les longs trajets

Partir en vacances signifie forcément se déplacer. Dans certains cas, voyager en avion est inévitable. Cependant, dès le départ, prendre des vols directs réduit les émissions de gaz par aéroplane. En fait, ces appareils polluent le plus au décollage et à l’atterrissage. Les escales, donc, multiplient par deux ces actions néfastes. Par ailleurs, certains sites reçoivent de l’argent, qu’ils utilisent pour compenser les émissions de gaz des voyageurs. Pour cela, ils réalisent des gestes verts comme le reboisement par exemple. Cette solution n’en est pas vraiment une. Donner de l’argent à ces sites n’annule pas les actions dommageables commises. Il ne s’agit que d’un effort pour amortir le choc. Cela ne doit donc pas devenir une habitude.

Mais tant que cela reste possible, il vaut mieux privilégier les autres moyens de transport. Le train permet de parcourir une distance assez raisonnable, sans trouer la couche d’ozone. De même que la pratique du covoiturage. Ce système aide à amoindrir le nombre de véhicules personnels circulant sur une même route. Des sites très fiables organisent ces déplacements, et les sécurisent. 

Se déplacer de façon responsable à l’intérieur d’un pays inconnu

Dans une ville nouvelle, se déplacer à pied semble dangereux. Pourtant, c’est le meilleur moyen de se vite se repérer. En outre, flâner fait découvrir des endroits insoupçonnés, et souvent, inconnus de la masse touristique. En tant que voyageur, marcher donne l’occasion de réellement profiter des visites. Sinon, le vélo représente une alternative sportive et amusante. Les deux-roues se trouvent en libre-service dans de plus en plus de grandes villes. Afin d’en savoir plus sur le mode de déplacement écologique, plus d’articles se lisent sur ce site. Se déplacer en transports en commun représente une expérience intéressante dans une contrée inconnue. L’autocar en particulier est une solution très écologique. Sa consommation reste moindre, tout comme le rejet de dioxyde de carbone. Tous ces modes de déplacement favorisent le contact avec les locaux. Le touriste s’intègre à leur quotidien, et les comprend mieux. 

Vers l’utilisation fréquente de générateurs d’énergie autre que les fossiles

L’énergie fossile couramment utilisée tend à laisser la place à d’autres sources d’énergie. Le principal souci, avec les hydrocarbures, concerne leur émission de CO2. Ce dernier étouffe, littéralement, notre planète. En outre, elles ne se renouvellent pas. Un jour ou l’autre, il n’y en aura plus. Il est dans l’intérêt de tous de leur trouver des remplaçants.

 La voiture électrique ou au moins hybride gagne du terrain. Sa célébrité se trouve accrue par les facilités de paiement mises en place par les gouvernements. Les jeunes ont eu le bon sens de ne jamais abandonner le skate ou les rollers. Le segway ou gyropode en est la version pour adulte. Il s’agit d’une plateforme électrique, qui peut transporter une personne à la fois. Son mode de fonctionnement se rapproche de celui de la marche à pied. En effet, pour avancer, il faut se pencher en avant, et l’inverse pour reculer. Les bateaux électriques gagnent en popularité afin de rallier les villes maritimes. En Grande-Bretagne, un bus marchant au biométhane a vu le jour. En termes plus clairs, il fonctionne grâce aux déjections humaines fermentées, aux restes d’aliments et aux eaux usées.  

Le MaaS - la solution pour la mobilité de demain

Application MaaS sur portable

Pour conclure, nous constatons donc que de nombreuses sociétés dans le milieu du transport s’activent afin de réduire leur impact environnemental notamment grâce aux innovations technologiques mais aussi sociales telles que le covoiturage. Chez Shipotsu, nous avons pour mission de promouvoir l’univers du MaaS ( Mobility as a Service).

Sur notre plateforme de mobilité multimodale et bientôt intermodale, les voyageurs ont à disposition plusieurs services de transport comme du VTC, taxi, transport de bagages, moto-taxi, de l’auto-partage, etc…

Sur une seule et unique plateforme les voyageurs peuvent planifier, comparer et de réserver leur service de mobilité selon leurs besoins. Enfin, bientôt la possibilité de combiner plusieurs solutions de mobilité pour avoir un service Porte-à-Porte.