La plateforme de transport multimodale, l’avenir de la mobilité ?

La plateforme de transport multimodale, l’avenir de la mobilité ?

  • Post published:31 juillet 2020
  • Post category:MaaS

La plateforme multimodale, l’avenir de la mobilité ?

Plateforme multimodale
Plateforme multimodale de transport

Qu’est-ce qu’une plateforme multimodale ?

Expression souvent empruntée au monde du transport de marchandises et terme aussi utilisé en géographie. Une plateforme multimodale représente un lieu où les marchandises changent de mode de transport. Ces lieux logistiques assurent l’intermodalité et la combinaison des différents moyens de transport afin d’assurer la redistribution du trafic de marchandises, plus communément nommé “le fret”.

En France, la plateforme multimodale la plus importante est celle du port du Havre. Véritable plaque tournante du transport, regroupant une cour fluvial fin de décharger les conteneurs. D’une cour ferroviaire desservant 8 voies ainsi qu’un faisceau de réception constitué de 8 voies électrifiées permettant l’accès et le départ direct des trains de ligne.

Par conséquent, une plateforme multimodale est une plateforme où l’on retrouve plusieurs modes de transport. L’objectif principal était de simplifier le passage des voyageurs ou des marchandises d’un moyen de transport à un autre. Du côté des marchandises, les aéroports ou les ports sont des plateformes logistiques multimodales étant donné les transferts de conteneurs entre camions et avions/bateaux. 

Pour les voyageurs, les pôles d’échanges comme les gares routières sont bien souvent utilisées comme une plateforme multimodale car elles sont souvent reliées au réseau de transport en commun, vélos/trottinettes en libre-service. 

Avec l’explosion des services de transport comme les VTC, Taxi, le développement des réseaux de transport en commun ou encore l’auto-partage. L’offre de services de mobilité est de plus en plus complète.

L’évolution des moyens de mobilité

Moyens de mobilité
Solutions de mobilité

Le marché de la mobilité est depuis quelques années en plein boom ! On recense l’apparition de nouveaux moyens / services de transport comme l’arrivée des services VTC avec le géant UBER. Ainsi qu’une nouvelle utilisation des vélos, désormais en libre-service dans quelques villes françaises, l’arrivée des trottinettes électriques…

Ce qui se traduit par l’émergence de nombreux acteurs au sein du marché de la mobilité et du transport de personnes. Augmentation du nombre d’acteurs et diversification des services proposés propulsée par une expérience utilisateur de plus en plus digitalisé entraînant aussi une nouvelle forme de compétitivité entre les acteurs du secteur.

Pour les services de VTC, de nombreux acteurs sont présents sur le marché UBER, Marcel VTC ou encore My Sam. Les solutions de taxi proposés par Taxi G7 pour les déplacements professionnels des voyageurs ou encore Allotaxi.

Concernant le marché des vélos en libre-service, les collectivités gèrent souvent leur flotte de véhicules ainsi que leurs bornes de dépôt. C’est le cas pour la ville de Lyon avec leur marque Vélo’v géré par TCL ( Transport en commun lyonnais), donc la métropole de Lyon. De nombreux opérateurs privés ont aussi pris le pari des vélos en freefloating, comme la startup Pony Bikes, Indigo ( Ex Vinci Park ) avec les vélos blancs Indigo Wheel.

 

L’arrivée des trottinettes électriques

Enfin, autre offre mobilité en free floating dont on ne cesse de parler depuis plus d’un an, les trottinettes électriques. Depuis leur apparition, on recense l’arrivée de nombreux opérateurs comme Lime, Bird, Voi, Bold, Hive ou encore Dott. Cependant, les collectivités ont souhaité  réguler le nombre d’acteurs, par exemple à Paris, l’appel d’offre a été remporté par Lime, Dott et Tier.

Bien entendu, l’essor de ces mobilités alternatives est aussi dû à l’évolution des mentalités par rapport à l’usage du véhicule individuel et son fort impact sur l’environnement. En ajoutant à cela, la révolution digitale qui a bouleversé les habitudes des voyageurs en matière d’accès aux sources d’informations ainsi que la capacité de réserver en quelques clics. Tout cela en rendant le transport plus intelligent et plus durable, s’inscrivant dans la volonté commune des villes à développer les zones urbaines de demain.

Développement de la smart city

Smart city via la mobilité
Développement de la Smart City

La transformation digitale de ces acteurs de la mobilité ainsi que l’apparition de nouveaux moyens de transport urbains et péri-urbain sont en phase avec le développement de la ville de demain ou plus communément appelée la “Smart city”. La ville intelligente est une ville utilisant les TIC ( technologies de l’information et de la communication ) afin d’améliorer la qualité des services urbains. Celle-ci collecte les données lui permettant de gérer plus efficacement ces ressources. 

Afin d’améliorer l’expérience des voyageurs urbains, on retrouve notamment l’application Citymapper qui est directement connectée aux réseaux de transports en commun de certaines villes. Celle-ci permet grâce à de la collecte de données de savoir en temps réel quand un bus, métro ou tram va arriver, quel itinéraire est le plus court, etc…

Tous les domaines de la ville pouvant être optimisés, de la gestion des déchets, en passant par les réseaux d’approvisionnement en eau, en électricité, les hôpitaux,etc… Bien entendu, l’enjeu de la mobilité et de systèmes de circulation et du transport font parties intégrantes du développement de la ville du futur.

 

Une mobilité optimisée

Afin d’améliorer ces systèmes de mobilité urbaine englobant tous les services de transport comme l’auto-partage, le covoiturage, le VTC, taxi, transport en commun et véhicules en freefloating. Une collaboration entre les secteurs publics et privés semblent indispensable.

Pourtant, les opérateurs privés du transport de personnes n’ont pas opté pour l’adaptation d’une vision plus collaborative entre les métiers. Mais ils ont développé leurs propres systèmes de mobilité. Leurs offres se sont élargies avec l’intégration de nouveaux services de mobilité.

Cependant, au lieu que chaque acteur développe son propre panel de services, qui peut être éventuellement non adapté à chaque échelle locale, pourquoi ne pas envisager une vision plus collaborative entres les différents acteurs du secteur ? En partageant les données liées au transport, les systèmes d’information, les intérêts propres de chaque acteur ne seront pas mis en danger car ils s’appuient sur des monopoles complémentaires en enrichissant le choix de solutions pour les voyageurs. Puis le degré de compétitivité restera inchangé pour les modes de transport concurrents pour un même trajet ( métro, taxi, vélo en libre-service…)

Pour les villes, ainsi que les collectivités, l’implantation de ce type de solution représenterait un réel atout afin de développer leur Smart City. Pour cela une digitalisation des titres des transports en communs est nécessaire…

La Smart Mobility

De plus, afin d’être toujours plus en phase avec le concept de la ville intelligente, le développement d’une mobilité plus écoresponsable est indispensable. Améliorer les réseaux de transport en commun, le développement des véhicules électriques, à hydrogènes, la croissance de l’utilisation du covoiturage, de l’auto-partage. Ou encore le plan “Coup de pouce vélo” qui a remis de nombreux français au pédalage afin de délaisser un peu plus la voiture individuelle contribuant fortement au développement durable via la green mobility.

Enfin, avec la loi LOM ( Loi d’Orientation sur les Mobilités ), l’accès de tiers comme les opérateurs de transport privés à la distribution et la vente des titres de transports publics devraient être simplifié. Cette loi repose sur 3 grands piliers afin de transformer l’utilisation actuelle de la mobilité.

  • Investir plus et mieux dans les transports du quotidien
  • Faciliter et encourager le déploiement ainsi que l’utilisation de nouvelles solutions pour permettre à tous le monde de se déplacer
  • Engagé la transition vers une mobilité plus propre afin d’atteindre l’objectif de la neutralité carbone en 2050

Source : ecologique-solidaire.gouv.fr

Compléter l’offre via l’intermodalité des modes de transport ?

Dorénavant, l’aspect multimodale couvrant l’ensemble des besoins de déplacement des voyageurs étant acquis. Ainsi que la prise de conscience de l’urgence climatique, ne serait-ce pas désormais au tour de l’intermodalité des moyens de transport de rejoindre l’univers du MaaS ( Mobility as a Service) ?

Toutes les solutions sont proposées, toutefois l’expérience voyageur demeure encore incomplète, avec l’intermodalité et le fait que les services disponibles soient centralisés sur une seule plateforme. Des solutions globales de mobilités seront à portée de clics pour les voyageurs tout en leur proposant des trajets optimaux selon les caractéristiques qu’ils souhaitent. Via la combinaison d’une plateforme multimodale et de l’intermodalité, les voyageurs peuvent combiner différents services de mobilité afin de créer un trajet unique. 

Shipotsu a pour ambition de devenir le “Booking de la mobilité”, via notre plateforme de mobilité multimodale, nous avons pour vocation d’ajouter à cet édifice la brique intermodalité en connectant les différents acteurs du transport afin que les utilisateurs puissent planifier, comparer et créer leur propre trajet Porte-à-Porte sur une seule plateforme.

Acteurs du secteur du voyage loisir ou business, entreprises ayant mis en place un plan de mobilité, pourquoi ne pas créer votre propre plateforme de mobilité ? Un seul intermédiaire connecté à tous les acteurs du transport. Découvrez Ship&Co, solution clé-en-main connectée et régulièrement mise à jour directement sur vos outils.